jueves, 29 de marzo de 2012

#3


"¡Poned en el potro vuestro sutil ingenio y decidme dónde, cuándo y cómo me ocurrió amar,por qué me ocurrió amar!", Gottfried August Bürger.


Ce que tu dis de chaque chose, ce que tu m’as dit à chaque fois. Que tu me regardes dans les yeux. 
Il y a du temps pour cent-mille réunions, il n ’y a pas de temps pour l´amour.
Comment trouver dans ta vie quatre heures pour notre intimité?
T´aimer seulement pour quatre heures à l´hôtel Duhau, après ces mois d´attente et d´intrigues. Si je devais attendre six mois de ma vie pour te voir quatre heures je le referais. Parce que ça vaudrait bien la peine et quelle peine de ne plus te revoir. Pourquoi? Ce serait comment quatre fois quatre? Sentiment exponentiel? Logarithme du sentiment?
Que le soupir ne se heurte à rien ni à personne,
ni à aucune autre femme, 
ni à aucun journal, 
ni à aucun banque,
Mais, que pour un jour, pour quatre heures les banques ferment, les journaux. Pour quatre heures. Et que ces heures-là soient à moi, pour un jour mon temps. Et que quand tu renonces le temps s´ arrête, je ne sais comment. Aujourd´hui seulement. Maintenant, déjà, bientôt. M´aimer seulement pour quatre heures à l´ hôtel Duhau. Ou tout autre hôtel. Tout autre lieu.

Dolores Lix Klett
Buenos Aires, Año 2011
(Cualquier parecido con la realidad no es coincidencia.
Pero la literatura no es realidad. O bien su realidad es otra)